Détecteur de fumée : tout savoir sur la législation

Avoir un détecteur de fumée est aujourd’hui obligatoire sur tout le territoire français en raison des nombreuses pertes de biens enregistrés pour cause d’incendie. Il existe une loi précise sur le sujet qui oblige tout le monde à installer au moins un détecteur dans toutes les maisons et de les entretenir. Depuis quand cette loi est en vigueur ? Que dit exactement la loi sur le sujet ? Quel détecteur de fumée choisir ?

Ce que dit la loi à propos des détecteurs de fumée

Adoptée depuis le 9 mars 2010, la loi sur le Détecteur Avertisseur Autonome de Fumée (DAAF) ou détecteur de fumée oblige tous les citoyens français à en installer un chez eux. Selon la loi, les logements concernés sont entre autres les résidences principales, secondaires, les immeubles collectifs ou les maisons particulières. Le détecteur doit être obligatoirement installé dans la maison qu’elle soit occupée ou non. Chez https://achillebyfhe.com, vous trouverez plusieurs détecteurs de fumée conformes aux normes exigées par l’Etat.

Les détecteurs certifiés selon la norme NF EN 14604 doivent être en mesure de détecter la fumée dès la première émission de fumée et donner l’alerte aussitôt. Pour le logement à plusieurs étages, la loi impose aux propriétaires de placer un détecteur de fumée par niveau. L’installation d’un détecteur de fumée est aussi l’affaire des locataires de maison, ils ont pour obligation de vérifier la présence du dispositif et de son fonctionnement avant de contracter un contrat de bail.

Les sanctions liées à la loi sur le détecteur de fumée

Bien que la présence d’au moins un détecteur de fumée soit obligatoire selon la loi, elle ne prévoit pas encore de sanction juridique pertinente. Installer un détecteur de fumée ne coûte pas si cher et avec un bon investissement, vous n’aurez à le changer qu’après 10 ans. L’absence de détecteurs de fumée dans les bâtiments de location est toutefois susceptible de causer préjudices aux propriétaires.

Dans le cas où par exemple un incendie survient dans une installation locative provoquant des pertes en bien physiques et surtout humains, c’est le propriétaire qui en assume la responsabilité. De plus, sa compagnie d’assurance n’est pas obligée de payer en totalité la prime d’assurance destinée à la réparation des dégâts.

Les détecteurs de fumée connectés

Si vous avez déjà entendu parler de ce type de détecteur de fumée, c’est que vous êtes déjà en bonne voie pour sécuriser votre maison plus facilement. Ce type de détecteur de fumée vous permet de contrôler votre système n’importe où grâce à votre smartphone. En cas d’incendie, vous recevez directement une alerte sur votre téléphone même si vous n’êtes pas à la maison.

Les détecteurs de fumée connectés sont également connectés aux casernes de pompiers qui peuvent recevoir votre alerte et prendre en charge en quelques minutes les incendies. Les détecteurs de fumée sont accessibles à tout le monde et peuvent être acquis à partir de 40 €. Ils sont munis d’un système de commande à distance qui vous permet d’arrêter une alarme en quelques clics.