Le testament : les conditions requises et différentes formes

Le testament est un acte juridique dans lequel le testateur précise comment seront distribués ses biens après sa mort. Il désigne alors toutes les personnes bénéficiaires de ses patrimoines. À défaut, les biens du défunt seront partagés selon les normes en vigueur en absence du testament.

Les conditions requises pour rédiger un testament

Tout d’abord, il est important de noter que le testament doit être rédigé par une seule personne. Pour qu’il soit valable, le rédacteur doit être une personne majeure ou mineure ayant des droits réservés aux adultes. Ensuite, le testateur doit consentir librement son testament c’est-à-dire qu’il ne doit pas subir une pression ou une menace au moment de sa rédaction et il doit avoir toutes ses capacités mentales. Sachez qu’il est possible de demander son annulation cinq ans après sa mort, s’il est prouvé qu’il avait souffert d’une altération mentale lors de la rédaction du document concerné.  Après, le testament doit être manuscrit pour la forme olographe et par notaire pour d’autres types. Il doit être daté et signé par le testateur. Et enfin, il doit préciser les bénéficiaires avec leurs parts respectifs. 

Les différentes formes existantes

Selon la loi en vigueur, il n’existe pas un modèle, mais le testament peut se faire sous différentes formes tels que :

  • Le testament olographe : le plus simple et le plus utilisé, moins couteux et facile à mettre en place. Vous pouvez le contester par une analyse graphologique. 
  • Le testament par acte authentique: il est utilisé par une personne incapable d’écrire soit par son handicap, soit par son analphabétisme. Il doit donc rédiger soit par deux notaires avec deux témoins, soit par un notaire et quatre témoins.
  • Le testament notarié : C’est le moyen le plus sûr de léguer son patrimoine et sa dernière volonté parce qu’il est rédigé par un notaire. Il respecte la norme.
  • Le testament mystique : le testateur rédige en privé sa dernière volonté et le remet à un notaire dans une enveloppe scellée en présence de six témoins.

L’utilité d’un testament

En général, le testament est utile pour léguer son patrimoine aux personnes que vous souhaitez être votre héritier. Il ne concerne pas seulement vos biens, mais aussi vos comptes bancaires et votre argent. Dans le testament, vous pouvez également désigner la personne qui sera en charge de rembourser vos dettes. Notons que toute personne qu’on désigne être notre héritier n’a pas forcément l’obligation de payer nos dettes, sauf si elle est un légataire universel ou à titre universel. Par ailleurs, vous pouvez prévoir dans le testament l’organisation de vos funérailles comme le lieu d’enterrement. Vous pouvez aussi y préciser si vous souhaitez donner à un organisme vos organes ou non. Il existe aussi d’autres utilités du testament par exemple, vous pouvez y mentionner la reconnaissance d’une personne comme votre propre enfant et lui accorder tous les droits y afférents.