Les différentes lois pour défiscaliser son investissement locatif

L’investissement locatif est très prisé par les détenteurs de capital. En effet, en plus de leur permettre de disposer de revenus supplémentaires réguliers. Ce placement est un moyen très efficace de se constituer un patrimoine immobilier. Comme tous les contribuables français, les investisseurs dans le domaine doivent s’acquitter d’impôts. Le problème c’est que ces impôts sont très chers et peuvent altérer la rentabilité du placement. C’est d’ailleurs pour cela que vous êtes à la recherche de dispositifs qui vous permettent de réduire vos impôts légalement. Dans notre article, vous allez découvrir quelles sont les lois qui permettent de défiscaliser votre investissement locatif.

Défiscaliser son investissement locatif neuf avec la loi Pinel

Si vous avez comme projet de faire l’acquisition d’un logement neuf pour ensuite le mettre en location pour en tirer des revenus réguliers. Vous pouvez profiter de la loi Pinel pour réduire vos impôts. Effectivement, le gouvernement a mis en place ce dispositif pour encourager les investisseurs à s’orienter vers les logements neufs pour leurs projets immobiliers. Le dispositif Pinel permet de profiter d’une baisse des impôts de 12, 18 ou 21 % du prix d’achat du bien immobilier. Une réduction d’impôts qui s’applique sous certaines conditions :

  • Le logement dans lequel vous allez placer votre capital doit être neuf ou en état d’achèvement. Il devra également être situé dans un bâtiment d’habitation collectif et localisé dans une des zones éligibles par le dispositif. En effet, la loi a été mise en place pour augmenter les offres locatives dans les zones tendues du pays. Prenez le temps de contacter une agence de gestion immobilière ou un promoteur immobilier pour trouver le bien pour votre projet.
  • Le bien immobilier devra être mis en location pendant 6, 9 ou 12 ans dans les 12 mois après sa livraison. C’est en effet la durée de location qui détermine le taux de réduction de vos impôts. La location devra être vide et le logement devra être la résidence principale du locataire. Il est d’ailleurs possible de louer le logement à des membres de votre famille sous certaines conditions.
  • Le logement doit répondre aux exigences d’un certain niveau de performance énergétique.
  • Le loyer du logement ne doit pas dépasser un certain plafond. De son côté, les revenus du locataire ne doivent pas excéder le plafond règlementaire.

Il est important de souligner qu’à partir de 2023 et de 2024, un taux dégressif sera appliqué pour la loi Pinel.

Défiscaliser son investissement locatif ancien avec la loi Malraux ou la loi Denormandie

Pour un projet d’investissement locatif dans l’ancien, vous pouvez profiter d’une réduction d’impôt avec le dispositif Dénormandie ou Malraux. La loi Malraux permet de placer votre capital sur un bâtiment ancien à rénover situé dans une zone P.V.A.P ou S.S. Les travaux doivent d’ailleurs être d’utilité publique et être autorisés par le préfet de sa localisation. Vous devrez par la suite le mettre en location. Tandis qu’avec la loi Denormandie, vous pouvez profiter des avantages de la loi Pinel en investissant dans un logement ancien que vous allez rénover pour ensuite le mettre en location. Le coût des travaux doit représenter 25 % de la totalité de votre investissement.

Défiscaliser son investissement locatif en résidence de service avec la loi Censi-Bouvard/LMNP

Vous pouvez également orienter votre investissement locatif vers les résidences de services. Grâce à la loi Censi-Bouvard/LMNP, vous pouvez réduire vos impôts sur les revenus de la mise en location du logement et de récupérer de la TVA si vous faites l’achat d’un bien immobilier neuf. Le bien devra être loué meublé ou non comme résidence pour étudiants, résidence d’affaires, résidence pour sénior ou encore comme résidence de tourisme.