Précision sur le métier consultant juridique

Devenir consultant juridique peut concerner tous les professionnels en droit. Ce professionnel se doit d’assurer une expertise juridique en faveur des administrations et établissements publics de l’État. Il lui incombe également de défendre la position de ces derniers dans le cadre des procédures contentieuses.

Quelles sont les activités principales d’un consultant juridique ?

Généralement, il se charge de l’expertise juridique et du conseil en termes d’élaborations de textes. Dans ce sens, il peut être emmené à rédiger les consultations juridiques quand les établissements et les administrations publics de l’Etat le nécessitent. En outre, le consultant juridique doit émettre des conseils pour l’interprétation des textes, des transactions ou encore des exécutions des différentes décisions juridictionnelles.

Sinon, le consultant juridique se charge aussi de l’appréciation des risques financiers, de la rédaction de mémoires contentieux, de l’élaboration et du suivi d’une veille juridique ou encore de la diffusion de l’information juridique. Il peut également présenter la position de son administration durant les séances de travail ou encore devant le tribunal.

Quels savoir-faire pour devenir consultant juridique ?

Si vous aspirez à l’exercice de ce métier, vous devez tenir les délais de procédures. Vous devez également connaitre toutes les informations juridiques importantes surtout dans les bases de données. Sans oublier la capacité à faire des analyses et de la rédaction juridique ou encore à prendre la parole en public. Mais par-dessus tout, vous devez savoir tenir compte des besoins et exigences qui peuvent être étalés par votre service durant votre travail.

En outre, pour pouvoir être un bon consultant juridique, vous devez disposer d’une grande disponibilité. C’est effectivement crucial pour pouvoir répondre aux différentes requêtes -surtout contentieuses- qui peuvent être déposées dans le cadre des procédures de référés, mais surtout selon le programme de travail.

Et enfin, il faudrait songer à exceller dans le domaine de la rédaction des textes et en conseil dans l’élaboration de guides de procédures, en termes de compétences spécialisées ou encore en animations des différents réseaux juridiques au sein de l’entité où il devra travailler. Avec la concurrence qui tend à être de plus en plus rude, le métier de consultant juridique tend à être assez difficile à décrocher si le candidat ne fait pas preuve d’une grande rigueur, d’unicité et de beaucoup de dynamisme. Une parfaite maitrise des outils informatique serait également plus que bénéfique.

Quelles sont les connaissances nécessaires pour pouvoir exercer ce métier ?

D’emblée, vous devez avoir des connaissances approfondies dans différents domaines du droit. Vous devez également être informés de leurs évolutions consécutives. De plus, il vous incombe de connaître les structures et les fonctionnements de l’environnement. Et enfin, vous devez maitriser les techniques rédactionnelles spécifiques au domaine du secteur juridique.