Ce qu’il faut savoir sur les frais de notaire

Parmi les dépenses que vous devez prendre en compte dans votre demande de prêt immobilier, on peut compter les frais de notaire. C’est l’équivalent de nos jours de 8 % du prix total du bien. Son payement est à la charge de l’acquéreur selon la nouvelle loi sur la consommation.

Qui en a la charge ?

Les différentes charges liées à une transaction immobilière sont réparties entre le propriétaire vendeur et l’acheteur. Le premier se charge généralement des frais d’agences et de courtage. Et comme susmentionné, le payement des frais de notaire est attribué aux acheteurs.

Vous devez passer devant ce genre de professionnel au moins une fois dans la démarche. Si vous faites appel à un courtier immobilier, en trouver ne sera pas compliqué. Ce genre de prestataire travaille généralement avec des notaires spécifiques. Ce qui accélère largement les procédures. En tous les cas, un notaire vous sera utile pour l’enregistrement et la légalisation de l’acte de vente.

Pour information, un compromis de vente ou une promesse n’a pas non plus de force probante sans la signature et le tampon d’un notaire. Pour chaque document à enregistrer, vous allez devoir payer les 8 % de frais de notaire précités.

Pourquoi une augmentation récente des tarifs ?

Les frais de notaire n’ont pas toujours été aussi chers. On a enregistré récemment un pic dans les tarifs des prestataires français. Dans certaines régions, les professionnels demandent 8 % pour l’acquisition d’un bien ancien et dans les 7 % pour un patrimoine neuf. Les nouvelles constructions profitent d’une petite réduction dans la mesure où elles sont déclarées pour la première fois aux autorités.

Les tarifs en question peuvent varier d’un département à un autre et selon le notaire. Vous pouvez donc toujours comparer les offres pour essayer de trouver des frais moins chers. Quoi qu’il en soit, ces 7 à 8 % du prix total du bien ne sont pas uniquement les honoraires des notaires. Près de 5 % de la somme sera affectée aux frais d’enregistrement de ladite transaction.

Les frais de notaires sont-ils déductibles ?

C’est une question qui se pose souvent lors des transactions immobilières : les frais de notaires sont-ils déductibles ? Si tel est en effet le cas, les honoraires de ces derniers ne poseraient aucun problème. Pourtant, c’est impossible ! Selon la loi, seuls les travaux d’amélioration et de remise en état du bien et ceux éligibles pour les abattements fiscaux ainsi que les dispositifs de défiscalisation peuvent être déductibles de votre assiette fiscale. Tel peut également être le cas pour les travaux de rénovation écologiques d’un bien en cours d’acquisition. Vous allez devoir payer les frais de notaire de votre poche, ou intégrer les tarifs en question dans le capital de votre emprunt immobilier.

Pour réduire le coût de votre investissement, vous pouvez jouer toutefois sur la durée du contrat de crédit ou encore comparer les offres immobilières pour trouver la meilleure. Les frais de notaire sont inéluctables à chaque fois.