Quels sont les droits du patient en cas d’urgence médicale ?

Vous devez vous faire admettre aux urgences suite à une blessure profonde ou un choc violent par exemple. Dans cette optique, vous pouvez toujours faire valoir vos droits. Vous pouvez les évoquer si jamais les professionnels de santé ne les respectent pas. Mais, encore faut-il connaître ses droits en cas d’urgence médicale ? C’est justement notre thème du jour.

Le patient a droit à un soin de qualité pour une urgence médicale

Les professionnels de santé sont soumis à une série de règles : Code de la santé publique, Code de déontologie, articles du Code pénal. L’obligation des médecins réside principalement dans le devoir de porter secours au patient. Il doit sauvegarder la vie humaine de par l’obligation d’assistance à personne en danger.

Le fait de porter secours au malade ne suffit pas. Les professionnels de santé doivent offrir un soin de qualité, surtout en cas d’urgence médicale. Vous devez bénéficier de bons traitements et de tous les soins nécessaires. Les personnes qui prennent soin de vous doivent se montrer attentives pour vous aider à soulager efficacement vos peines.

Recevoir une vie digne depuis votre admission à l’urgence jusqu’à la sortie de l’hôpital fait donc partie de vos droits en cas d’urgence médicale. Selon le CSP toujours, tout médecin qui se trouve en face d’un malade doit s’assurer qu’il reçoit les soins nécessaires.

A lire  Quels avantages de faire un testament ?

Droit à l’information du patient pour une urgence médicale

Si le médecin décide qu’un malade doit être admis dans les urgences, c’est parce que son patient a besoin d’un soin intensif et spécifique que son état de santé est assez critique. Dans cette optique, il pourrait être pris de panique puisqu’il sait que l’admission aux urgences ne présage rien de bon. C’est à juste titre que le droit aux informations présente son plus grand intérêt. Vous devez être au courant de la raison pour laquelle l’établissement qui se charge de vous a choisi de vous faire admettre aux urgences. 

Le personnel de santé a l’obligation de vous fournir des informations loyales et bien claires. Après cela, vous aurez droit au refus de soins ou donnez vos avis sur les choix thérapeutiques qu’il va vous proposer. En vous référant aux informations recueillies, vous êtes libre de demander à sortir de l’hôpital. Seulement, il faut que vous soyez complètement en état d’agir seul. Sinon, votre médecin peut refuser votre demande. C’est le cas du patient alcoolisé ou du malade mental qui ne peuvent pas se prévaloir de leur droit au refus de soins. Il est à noter que le droit aux informations est prévu dans la loi n° 2002-303 du 4 mars 2022 relative aux droits des patients.

Autres droits du patient pour une urgence médicale

Le Code de la santé publique et le Code de déontologie se montrent très explicites et surtout exigeants quant au respect des droits des patients par les professionnels de santé. Pour vous aider, voici vos droits en tant que patients aux urgences :

  • Le secret médical. Vous avez droit de demander à votre médecin de ne pas révéler le secret concernant votre situation ;
  • Choisir votre médecin. Vous êtes admis dans le service d’urgence ? Vous pouvez demander à vous faire soigner par un personnel de santé particulier ;
  • Le respect de la dignité. Le respect de la dignité humaine est un droit universel, car il est prévu dans la Déclaration Universelle de Droit de l’Homme et repris par presque toutes les Constitutions. C’est ainsi que le médecin ne peut pas vous demander de vous déshabiller pour diagnostiquer un rhume, par exemple.
A lire  Entreprise : Pourquoi faut-il s’offrir les services d’un assistant juridique ?